représentation du spectacle "La rose et le réséda

Toutes les photos du spectacle

 

Créer un spectacle de rue autour du thème de la laïcité, tel est le projet auquel a participé la classe de 3ème E
dans le cadre du parcours citoyen en partenariat avec l’Usine

(Centre national des arts de la rue et de l’espace public installé àTournefeuille).

 

 

Le premier temps fort du projet avait eu lieu en décembre : après avoir travaillé en classe de français et d’éducation morale et civique sur le thème de la « laïcité », le jeudi 8 novembre, les élèves avaient visité l’Usine et rencontré les deux comédiennes de la Compagnie Moebius, Clélia David et Marie Vauzelle qui mènent le projet. Ils ont également pris contact avec la 3ème du collège Pierre Labitrie de Tournefeuille avec lesquels ils joueront le spectacle.

La réflexion avait été engagée et encadrée par Frédérique de la Morena, maître de conférences à l’Université de droit de Toulouse, qui dirige des recherches sur la laïcité, permettant de mettre à jour les représentations des élèves et leurs connaissances mais aussi leurs interrogations et leurs doutes.

Le lendemain, le vendredi 9 décembre, journée de la laïcité, les mêmes intervenants se sont rendus au collège pour poursuivre la réflexion amorcée, accompagné d’un membre du « petit cowboy », (collectif d’artistes qui travaillent sur l’image) qui a filmé certains élèves. Devant tous les élèves du collège, Cléo, Emily, Firmin, Lisy, Lucas et Maria ont lu des poèmes d’Aimé Césaire, Paul Eluard ou Abdellatif Laâbi accompagné par Bryan aux percussions.

Le deuxième moment important s’est déroulé dans la semaine du lundi 20 au vendredi 24 mars. Clélia David et Marie Vauzelle sont revenues au collège pour écrire avec les élèves de 3ème E un premier jet du spectacle -avant de travailler la semaine suivante avec les élèves du collège Pierre Labitrie.

Pendant toutes les matinées, les élèves ont donc participé à la création de « leur » spectacle sur la laïcité. Après quelques exercices d’échauffement vocal et corporel, des ateliers de recherches étaient encadrés par les deux comédiennes, Mme Ribbes, professeure documentaliste et Mme Martinot, professeure de français de la classe. Si des matériaux textuels étaient apportés et travaillés (mises en voix, adaptation musicale) comme les débats de l’assemblée de 1905 qui a voté la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, « La Rose et le Réséda » de Louis Aragon ou le dialogue entre Antigone et Créon dans Antigone d’Anouilh, la plupart des textes ont été écrits par les élèves.

Ces derniers ont ainsi pu, autour de la laïcité, tirer d’autres fils de réflexion plus personnels : A quoi est-ce que je croyais quand j’étais petit ? A quoi est-ce que je crois maintenant ? Qu’est-ce qui fait que je crois ou que je ne crois pas en quelque chose ? Qu’est-ce qu’une superstition ? Quelle image ai-je de la liberté ? En quoi suis-je libre en 3ème de choisir ma voie/voix ? Quelle place la religion a-t-elle dans la vie quotidienne ? Comment est-elle perçue par les autres ? Chacun a pu trouver un espace d’expression (la voix, la musique, le chant, l’écriture, le corps), chacun a dû se dépasser pour participer à un projet collectif et tous ont donné une facette à cette création encore en métamorphoses.

Les prochaines étapes auront lieu en mai : finalisation de la création, répétition avec les élèves du collège de Tournefeuille puis deux représentations, l’une le mardi 9 mai au Conseil départemental à Toulouse, l’autre le mercredi 10 mai au collège Pierre Labitrie. A suivre…

Modifier le commentaire 

par Admin Forain Francois Verdier le 12 mai 2017 à 23:50

haut de page