48 articles

Créer un spectacle de rue autour du thème de la laïcité

Par Admin Forain Francois VerdierPublié le 24 avr. 2017 à 21:49 ♦ Mis à jour le 24 avr. 2017 à 21:50

Créer un spectacle de rue autour du thème de la laïcité, tel est le projet auquel participe la classe de 3ème E
dans le cadre du parcours citoyen en partenariat avec l’Usine

(Centre national des arts de la rue et de l’espace public installé àTournefeuille).

 

Le premier temps fort du projet avait eu lieu en décembre : après avoir travaillé en classe de français et d’éducation morale et civique sur le thème de la « laïcité », le jeudi 8 novembre, les élèves avaient visité l’Usine et rencontré les deux comédiennes de la Compagnie Moebius, Clélia David et Marie Vauzelle qui mènent le projet. Ils ont également pris contact avec la 3ème du collège Pierre Labitrie de Tournefeuille avec lesquels ils joueront le spectacle.

La réflexion avait été engagée et encadrée par Frédérique de la Morena, maître de conférences à l’Université de droit de Toulouse, qui dirige des recherches sur la laïcité, permettant de mettre à jour les représentations des élèves et leurs connaissances mais aussi leurs interrogations et leurs doutes.

Le lendemain, le vendredi 9 décembre, journée de la laïcité, les mêmes intervenants se sont rendus au collège pour poursuivre la réflexion amorcée, accompagné d’un membre du « petit cowboy », (collectif d’artistes qui travaillent sur l’image) qui a filmé certains élèves. Devant tous les élèves du collège, Cléo, Emily, Firmin, Lisy, Lucas et Maria ont lu des poèmes d’Aimé Césaire, Paul Eluard ou Abdellatif Laâbi accompagné par Bryan aux percussions.

Le deuxième moment important s’est déroulé dans la semaine du lundi 20 au vendredi 24 mars. Clélia David et Marie Vauzelle sont revenues au collège pour écrire avec les élèves de 3ème E un premier jet du spectacle -avant de travailler la semaine suivante avec les élèves du collège Pierre Labitrie.

Pendant toutes les matinées, les élèves ont donc participé à la création de « leur » spectacle sur la laïcité. Après quelques exercices d’échauffement vocal et corporel, des ateliers de recherches étaient encadrés par les deux comédiennes, Mme Ribbes, professeure documentaliste et Mme Martinot, professeure de français de la classe. Si des matériaux textuels étaient apportés et travaillés (mises en voix, adaptation musicale) comme les débats de l’assemblée de 1905 qui a voté la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, « La Rose et le Réséda » de Louis Aragon ou le dialogue entre Antigone et Créon dans Antigone d’Anouilh, la plupart des textes ont été écrits par les élèves.

Ces derniers ont ainsi pu, autour de la laïcité, tirer d’autres fils de réflexion plus personnels : A quoi est-ce que je croyais quand j’étais petit ? A quoi est-ce que je crois maintenant ? Qu’est-ce qui fait que je crois ou que je ne crois pas en quelque chose ? Qu’est-ce qu’une superstition ? Quelle image ai-je de la liberté ? En quoi suis-je libre en 3ème de choisir ma voie/voix ? Quelle place la religion a-t-elle dans la vie quotidienne ? Comment est-elle perçue par les autres ? Chacun a pu trouver un espace d’expression (la voix, la musique, le chant, l’écriture, le corps), chacun a dû se dépasser pour participer à un projet collectif et tous ont donné une facette à cette création encore en métamorphoses.

Les prochaines étapes auront lieu en mai : finalisation de la création, répétition avec les élèves du collège de Tournefeuille puis deux représentations, l’une le mardi 9 mai au Conseil départemental à Toulouse, l’autre le mercredi 10 mai au collège Pierre Labitrie. A suivre…

spectacle musical Tempo 13 et 14 mai 2017

Par Admin Forain Francois VerdierPublié le 06 avr. 2017 à 18:49 ♦ Mis à jour le 06 avr. 2017 à 18:50

Spectacle musical, salle Tempo
13 et 14 mai 2017

Organisé par l'école de musique
et avec les élèves de l'atelier Théâtre du collège


 

Rencontre avec Ginette KOLINKA

Par Admin Forain Francois VerdierPublié le 17 mars 2017 à 19:26 ♦ Mis à jour le 27 mars 2017 à 12:06

Mardi 21 mars , Madame Ginette KOLINKA,
ancienne déportée de  Auschwitz- Birkenau est venue témoigner auprès des classes de 3ème

Agir, ensemble, avec l’École. C’est ainsi que survivra le témoignage de tous ceux qui ont choisi de s’engager. Le collège se mobilise dans le cadre de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, le 21 mars prochain.

Cette grande mobilisation de l’École pour défendre les valeurs de la République s'accompagne de différentes mesures, notamment le parcours citoyen. Celles-ci permettent à l’École d’assumer pleinement la mission qui est la sienne : former des citoyens.

> Toutes les photos de la journée

 

Une rencontre à livre ouvert

A quelques jours du Concours National de la Résistance et de la Déportation, les élèves de 3ème du collège Forain François Verdier de Léguevin ont pu Mardi 21 mars rencontrer Mme Ginette Kolinka, l’une des dernières rescapées du tristement célèbre centre d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, symbole de la barbarie nazie.

Durant plus de 2 heures, « la déportée » - comme elle se prénomme elle-même – a raconté son histoire à de jeunes collégiens silencieux et impressionnés : en juillet 1942, sa fuite avec sa famille de Paris vers la zone libre pour échapper aux arrestations qui se multiplient, son arrestation avec son père, son frère et son neveu à Avignon où la famille avait trouvé refuge, et en avril 1944 leur déportation en wagons à bestiaux jusqu’à Auschwitz-Birkenau.

Commencent alors pour elle, 15 mois de déportation, de privations, de souffrances et d’humiliations et un long périple à travers l’Europe nazie, de camps en camps : Auschwitz-Birkenau, Bergen-Belsen, Raguhn près de Leipzig, et pour finir le « train de la mort » jusqu’à Theresienstadt. 

D’une voix calme et déterminée, elle raconte son quotidien, la vie à Birkenau, son vécu de jeune femme de 19 ans à l’époque... elle raconte sans ciller, sans haine et aux collégiens qui s’en étonnent, elle répond simplement « Mes sentiments sont restés à Birkenau, je n’ai pas de haine. La haine n’engendre que la violence. »

Après la libération par les Alliés du camps de Theresienstadt, atteinte du typhus, elle est rapatriée à Lyon puis à Paris où elle retrouve sa mère et quatre de ses sœurs, et tente de reprendre une vie normale.

Murée dans son silence pendant près d’un demi-siècle, elle a choisi depuis une dizaine d’années de témoigner. A 92 ans, elle parcourt la France à la rencontre des collégiens et des lycéens, accompagne des jeunes en Pologne et raconte, raconte encore.... répond aux très nombreuses questions des élèves en toute simplicité et sincérité, « parce qu’il n’y a pas de questions que vous ne pouvez pas poser » leur dit-elle.

Avant de repartir vers un autre établissement scolaire, elle a investi nos jeunes d’une belle mission dans laquelle « le devoir de mémoire » ne se limite pas à se souvenir puisqu’elle leur a demandé d’ « être des passeurs de SA mémoire ».    

Un grand merci  Madame Kolinka !

 

Conférence interactive avec l'astronaute Thomas Pesquet

Par Admin Forain Francois VerdierPublié le 27 mars 2017 à 00:21 ♦ Mis à jour le 27 mars 2017 à 00:35

En direct de l'espace avec Thomas Pesquet pour la journée mondiale de l'eau

> Toutes les photos de la conférence

 

Le message de Thomas Pesquet

 

À l'occasion de la Semaine de la Presse et des Médias dans l'École et de la Journée mondiale de l'eau, les élèves de 6F et de 4D étaient connectés avec l'astronaute Thomas Pesquet pour un dialogue en direct depuis l'espace.

Ambassadeur de l'UNICEF France, l'astronaute de l'Agence Spatiale Européenne a échangé avec les élèves sur les enjeux de l'éducation aux médias et à l'information, et de l'accès inégal à l'eau potable pour 700 millions de personnes dans le monde.

Thomas Pesquet a embarqué en novembre dernier sur la station spatiale internationale où il mène durant six mois des expériences scientifiques.
Mais depuis l'espace, il est aussi le témoin de l'état de notre planète et en tant qu'ambassadeur de l'UNICEF, il s'engage pour défendre la cause des enfants et notamment l'importance de l'accès à l'eau pour leur développement.

Parce que les impacts des changements climatiques se répercutent en premier lieu sur les enfants, l'astronaute ambassadeur de l'UNICEF a pu intervenir auprès de 10 000 classes via le site EQUALX, le 20 mars dernier : il a présenté les enjeux liés à l'accès à l'eau dans le monde et les défis technologiques relatifs à sa mission. Il a ensuite répondu en direct aux questions des élèves de la France entière, durant 20 minutes.

Cet événement a été organisé par EqualX, l'UNICEF France, l'ESA, Nathan et Lea.fr.

La campagne de bourse de lycée 2017-2018

Par Admin Forain Francois VerdierPublié le 22 mars 2017 à 21:27 ♦ Mis à jour le 26 mars 2017 à 22:54

La campagne de Bourse de lycée est ouverte

La bourse des lycées est accordée, sous condition de ressources, au(x) responsable(s) d'un lycéen. Si l'élève entre au lycée ou s'il n'a jamais touché de bourse de lycée, il pourra y prétendre selon les ressources et les charges de sa famille.

 

 

Page 1 / 10 Page suivante > Dernière page >>

haut de page